Les Automassages : Pour qui et pourquoi ? – Anne-Flore Jaulneau

Automassage

Titulaire d’un DEUST des métiers de la forme et d’un Master 2 Recherche « Mouvement, Performance et Santé », Anne-Flore JAULNEAU est la seconde gagnante du concours « Deviens auteur chez AMPHORA ! ». Son livre « Automassage avec petit matériel » est sorti en 2016. Elle nous présente l’utilité et les bienfaits des automassages.

Qu’est-ce que les automassages ?

Le massage est un ensemble de techniques manuelles qui visent le mieux-être des personnes, en utilisant les mouvements des mains (lissage, pétrissage, pressions, vibrations, etc.) sur les différents tissus (peau, muscles, tendons, ligaments).

Les automassages sont l’action de masser soi-même une zone musculaire ou articulaire.

Plusieurs ouvrages, dans différentes langues, existent sur les automassages manuels. Ils permettent d’apprendre à se masser avec les pouces ou le plat des mains. Les automassages peuvent aussi se pratiquer à l’aide d’accessoires. Cela permet d’une part de mieux relâcher le corps et de moins solliciter les mains ; mais aussi d’atteindre des zones inaccessibles autrement, comme le dos, et d’accentuer la pression sur la zone massée.

De nombreux outils permettent de se masser soi-même : des balles de toutes dimensions et consistances, des barres, des rouleaux, etc. Les sportifs utilisent depuis longtemps, de manière instinctive et empirique, ce type d’exercices.

À qui s’adressent-ils ?

Les automassages peuvent être pratiqués par tous et à tout âge, de l’enfance à l’âge adulte, même avancé.

Cependant, dans certaines situations ou pathologies, des exercices sont à éviter ou à aménager. Si vous présentez l’une des pathologies suivantes, abstenez-vous de pratiquer les automassages sans avis médical :

  • Grossesse : éviter les positions latérales (surtout sur le côté droit) et ventrales.
  • Fractures en traitement.
  • Eczéma, psoriasis, lésions de la peau : ne pas masser les zones concernées.
  • Processus inflammatoire aigu.
  • Arthrite rhumatoïde.
  • Ostéomyélite.
  • Hématome.
  • Athérosclérose : demander l’avis du médecin.
  • Cancer : demander l’avis du médecin.
  • Phlébite.
  • Ostéoporose sévère
  • Diabète.

À quoi servent-ils ?

Les automassages visent, comme les massages manuels, le mieux-être et le bien-être de chacun. Par cette pratique, vous allez vous relaxer et éliminer des tensions du quotidien, détendre le psychisme et le corps. Les automassages complètent également tout travail de réhabilitation entamé avec un professionnel de santé. Ils permettent de réduire des hématomes, stimuler vos tendons pour mieux les réparer, travailler votre proprioception. Dans le cadre d’un effort musculaire, qu’il soit sportif ou geste professionnel, ils seront utiles pour s’échauffer, assouplir les articulations, mais surtout mieux récupérer.

Le sportif qui a besoin de travailler sa souplesse, de par sa discipline artistique ou pour parfaire un geste sportif parasité par une raideur, pourra les utiliser en début de séance spécifique au travail d’assouplissement. Enfin, celles d’entre nous qui souhaitent entretenir une jolie silhouette, auront plaisir à utiliser ces exercices pour combattre les effets du temps et des hormones. Les automassages sont un allié anticellulite bien plus efficace que les crèmes et autres remèdes, pour peu que l’on soit régulière dans leur utilisation.

Pour en savoir plus :

Automassage avec petit matériel

Editions AMPHORA

Anne-Flore JAULNEAU

A935

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Anne-Flaure JAULNEAU

Anne-Flaure JAULNEAU

En parallèle d’un DEUST des Métiers de la forme et un Master II Recherche « Mouvement, performance et santé », Anne-Flore Jaulneau a suivi de nombreuses formations en massage de confort. En 2009, elle fonde le Centre Flore&sens, un espace dédié à la santé, au bien-être et au sport.